Menu

Comment renforcer l’immunité ? Par une activité physique régulière, conseillent les spécialistes, mais sans exagération.

Une activité physique régulière en plein air est meilleure que n’importe quelle pilule. Non seulement elle vous rendra de meilleure humeur, mais avant tout favorisera votre réponse immunitaire aux pathogènes y compris au coronavirus tant craint. Mais sans exagérer et sans forcer de trop. Une intensité modérée est idéale. Avec la trottinette vous allez pouvoir garder la bonne allure.

D’après les dernières recherches, une activité en aérobie en plein air, d’une intensité moyenne, entre 30 et 60 minutes à condition de l’exercer au moins 5 jours par semaine ou bien 150-300 minutes par semaine est le meilleur moyen pour stimuler le système immunitaire.

Cela découle de l’étude scientifique réalisée l’année dernière sous la direction du professeur David Nieaman de l’université Appalachian State University et qui examinait les effets immédiats et à long termes d’une activité en aérobie sur le système immunitaire.

Pourquoi une activité en plein air ?

L’activité en plein air augmente la résistance des muqueuses de l’appareil respiratoire. En effet, l’activité physique entraine une sécrétion accrue de glaire qui fonctionne comme une couche protectrice contre l’intrusion des virus et d’autres pathogènes plus loin dans le corps. A l’inverse, l’air sec et chaud assèche les muqueuses et par conséquent diminue leur fonction protectrice.

L’étude du professeur Nieman cite que l’activité régulière en aérobie d’une intensité modérée* a permis de réduire chez des adultes entre 18 et 85 ans le nombre d’infections respiratoires et leur gravité, de 45% en comparaison avec des individus non actifs. L’étude a suivi 1002 personnes pendant 12 semaines durant l’automne et l’hiver.

L’étude met également en exergue d’autres facteurs à risque contribuant au développement des infections respiratoires. L’âge mis de côté, il s’agit essentiellement des risques suivants : hypertension, obésité, diabète et mode de vie sédentaire.

*Par exemple la marche à pied avec une vitesse de 100 m/min., ou une marche rapide pendant laquelle vous êtes capable de parler, mais pas de chanter.

Comment l’activité physique favorise-t-elle le travail du système immunitaire ?

Selon le professeur Nieman la quantité de globules blancs dans le sang varie en cours de journée. Quand le corps est inactif, les globules blancs restent essentiellement dans les tissus et les organes du système immunitaire, comme le thymus, la rate et les ganglions lymphatiques.

Au cours de l’activité physique le débit du sang et de la lymphe augmente entrainant une quantité supérieure de globules blancs qui circulent alors dans tout le corps.* Simultanément ces derniers évoluent à une vitesse supérieure leur permettant d’atteindre les pathogènes plus rapidement (virus, bactéries, microbes, etc.) et les détruire sur place.

*Au cours de l’activité physique les chercheurs ont enregistré une activité accrue des neutrophiles, des monocytes, des cellules T, des cellules B et des cellules NK. Pour savoir quel est le rôle spécifique de ces globules blancs, allez sur le lien suivant (ici).

Cette activité accrue du système immunitaire s’estompe en trois heures environ suivant l’effort. D’où l’importance de la régularité, si vous pratiquez une activité physique au quotidien, les pathogènes auront très peu de chance de s’installer dans votre corps. Il en découle que pour le renforcement du système immunitaire la régularité est beaucoup plus importante qu’un grand exploit sportif ou des séances aléatoires.

Attention à ne pas vous surmener

Un exercice épuisant ou un entrainement à plusieurs phases sans temps de repos adéquat et sans apport de glucides (le glucose est une source d’énergie importante pour les cellules du système immunitaire) auront pour effet une sécrétion des hormones du stress et la diminution de la réaction immunitaire et ce jusqu’à plusieurs jours suivant l’effort. Par conséquent, les activités physiques plus intenses qui durent plus de 90 minutes ne sont pas la meilleure idée par les temps qui courent alors qu’on a besoin de renforcer la résistance de notre organisme.

Les experts mettent en garde devant une activité physique au moment où vous ressentez les premiers symptômes de la grippe ou de la covid-19. Une activité intense dans la phase aigüe de la maladie peut provoquer un prolongement ou un déroulement plus compliqué et ce même chez des individus jeunes et en bonne santé jusqu’ici.

La trottinette vous donnera le bon rythme

Les plus bénéfiques sont les activités en aérobie si vous approchez les 60% de votre VO2max* ou environ 60-70% de votre fréquence cardiaque maximale**.

*VO2Max définit la quantité maximale d’oxygène que le corps est capable d’absorber au cours d’une activité physique. Certaines montres sportives sont capables de vous donner la valeur approximative de votre VO2max.

**Pour connaître approximativement votre fréquence cardiaque maximale, vous pouvez soustraire votre âge au chiffre 220. Ensuite l’objectif idéal est d’être à 60%.

La pratique de la trottinette vous permettra d’atteindre ces niveaux sans devoir les surveiller et en plus elle fait travailler tous les muscles. La trottinette est conseillée pour les gens souffrant de surpoids, car elle ménage les articulations et conserve la fréquence cardiaque à un niveau permettant de brûler les graisses. Du reste vous pouvez faire de la trottinette même pendant les mois d’hiver, il suffit de bien vous habiller. Vous trouverez quelques conseils utiles sur les couches vestimentaires sur notre Yedoo blog.

Ajoutez d’autres activités qui vous feront plaisir

Pour bouger régulièrement, nous conseillons de sélectionner plusieurs activités que vous apprécierez et que vous alternerez durant l’année. Combinez par exemple la trottinette et la marche active, ou le jogging (combinaison de la marche à pied et de la course), en été avec la natation ou la course à pied. Pour cette dernière, soyez prudents, surtout si vous êtes débutant. Lisez notre article Vélo, course ou trottinette pour en savoir plus.

Utilisez la trottinette également comme moyen de transport pour aller travailler. Cela vous permettra d’atteindre la régularité escomptée (si vous ne travaillez pas à domicile), vous éviterez la foule dans les transports en commun et vous contribuerez à réduire le CO2 atmosphérique.

Pour conclure

Une activité physique régulière, exercée idéalement en plein air, est l’un des nombreux facteurs importants qui aident notre système immunitaire à mieux fonctionner. Si vous ajoutez une alimentation équilibrée, suffisamment riche en protéines, fibres, vitamines et oligoéléments, 7-8 heures de sommeil par jour et un niveau limité du stress mental, vous tenez les armes efficaces pour soutenir votre santé sans effets secondaires.

Sans oublier de garder les distances de sécurité, le port du masque, de se laver souvent les mains et sans oublier les trottinettes Yedoo qui sont là pour vous faire plaisir en plus.

Débat

personne ne s’est exprimé...

Ajouter un commentaire

Produits associés

Articles similaires

# Conseils et astuces pratiques, Tous les articles Yedoo

Technique de glisse en trottinette

24. 11. 2020 | Vendula Kosíková

Vous nous avez déjà sûrement entendus vous dire que la glisse en trottinette était une activité saine qui fait travailler tout le corps. De la plante du pied, en passant par les jambes, le buste, les bras jusqu’à la tête. Mais quelle est la bonne technique ? Nous avons posé la question à un spécialiste hors-pair : Michal Kulka, champion du monde de trottinette.

# Le monde Yedoo, Tous les articles Yedoo

Une année réussie pour les trottinettes Yedoo

7. 1. 2021 | Vendula Kosíková

On dirait que les trottinettes seraient un remède contre les crises, non seulement les crises personnelles mais aussi les crises globales. Sachez, chers utilisateurs et utilisatrices des trottinettes et des draisiennes Yedoo que votre nombre s’est accrue de soixante pourcent par rapport à l’année dernière. Nous vous remercions pour votre confiance en nos produits.

Newsletter Yedoo

Suivez-nous sur les réseaux sociaux