Menu

Vélo, course ou trottinette ?

Souhaitez-vous progresser, sortir du train-train quotidien, améliorer votre condition physique, bouger, bousculer la vie en générale et hésitez-vous sur le choix d’une activité ? Nous avons regardé en détail les avantages et les inconvénients de la trottinette, de la course à pied et du vélo avec l’expert en la matière, diplômé de la Faculté d’éducation physique et des sports, entraineur de course à pied, de trottinette et coach personnel, Michal Kulka.

La course à pied est une belle discipline, mais difficile au départ

Portrait de Michal Kulka

La carrière de Michal Kulka a démarré il y a plus de 20 ans sur le stade de Čáslav en République tchèque sous la direction de deux légendes tchèques de la course à pied : Jarmila Kratochvílová et Jana Červenková.

La spécialité de Michal était le 800 mètres, son record de 1,51 minute l’a vite classé parmi les meilleurs en Tchéquie. Avant d’achever ses études à la Faculté de l’éducation physique et des sports pour devenir entraineur professionnel, il avait déjà un bon nombre de médailles, du 800 mètres il est passé aux marathons (Japon, Chine, Maroc, Slovénie,…avec des temps impressionnants autour des 2h50min). En 2009 il a ajouté la trottinette.

Lire la suite

La course semblerait être la manière la plus simple quand on veut commencer à bouger. Le chevronné du 800m, Michal Kulka, nous explique pourquoi ce n’est pas tout à fait vrai.

Débuter avec la course à pied alors que vous n’avez pas un minimum de bonne condition physique, c’est comme vouloir accélérer de zéro à cent. La course est une belle discipline, mais difficile au départ. Il va falloir patienter un peu avant de pouvoir courir 2 kilomètres d’affilé.

Le surpoids peut être un écueil. En courant, chaque pied à l’appui doit supporter un poids correspondant quasiment au quadruple du poids de votre corps. Les articulations, les tendons et les ligaments seront vite surmenés.  

Michal Kulka
Michal Kulka

Avantages

  • Activité intensive, non exigeante en durée, avec une dépense importante d’énergie. Pour atteindre et conserver une bonne condition physique il suffit de courir 30minutes trois fois par semaine.
  • Le sport le moins coûteux, vous pouvez courir n’importe où. Il suffit d’avoir de bonnes chaussures et les vêtements adéquats, vous n’avez besoin de rien d’autre.
  • Vous trouverez des groupes de jogging quasiment partout.
  • L’équipement de course ne prend pas beaucoup de place, vous pouvez l’emmener partout : en déplacement professionnel, en conférence, congrès, etc.
Inconvénients
  • Il faut faire preuve d’une grande détermination pour surmonter les difficultés de départ, telles que l’essoufflement, la transpiration, le point de côté, etc.
  • Si vous n’avez pas la bonne technique, vous pouvez facilement vous faire mal.
  • Elle exerce une charge importante sur les articulations, les tendons et les ligaments, ceux d’Achille en particulier.
  • Pas toujours facile de s’habiller convenablement.
  • Déconseillée pour les gens qui ont du surpoids.

Avant de s’habituer à l’effort, les poumons et le système cardiovasculaire sont également très sollicités au début. Il vaut mieux commencer par de la marche et introduire des intervalles de course qu’on allonge progressivement.

En allant courir, il faut bien réfléchir à la manière de s’habiller. Votre t-shirt sera vite mouillé si vous courrez, puis en passant à la marche vous risquez de prendre un coup de froid. Il est difficile de désapprendre les mauvaises habitudes, telles que la pose du pied sur le talon, une posture inclinée vers l’arrière, etc. Par ailleurs, il est complexe de synchroniser la respiration avec le mouvement des bras et des jambes.

Néanmoins, si vous souhaitez sérieusement commencer à courir, le mieux est de vous inscrire au groupe de jogging le plus proche qui vous aidera à garder votre motivation. Ou bien prenez quelques séances avec un entraineur professionnel expérimenté qui vous accompagnera pour bien commencer.

Le vélo, c’est du classique

Déséquilibres musculaires engendrés par le mode de vie sédentaire

  • Avancement de la tête
  • Avancement des épaules/raccourcissement des pectoraux
  • Courbure des vertèbres thoraciques
  • Surcharge des lombaires
  • Raccourcissement des fléchisseurs des hanches
  • Abdominaux relâchés

Le cyclisme est très apprécié en général, la République tchèque ne fait pas exception. Du reste, John F. Kennedy a déclaré : « Rien n’est comparable au simple plaisir d’un tour à bicyclette ». Cependant les temps ont évolué et le vélo, si vous voulez en faire de manière intensive, peut accentuer certains déséquilibres musculaires engendrés par le mode de vie sédentaire.

Avantages

  • Le sentiment irremplaçable de liberté et légèreté.
  • Excellent moyen de transport, respectueux de l’environnement en plus.
  • Idéal pour faire de plus longues distances
  • Dans les poches sur le porte-bagage, non seulement vous pouvez mettre toutes les courses mais aussi tout ce qu’il faut pour une expédition de plusieurs semaines.

 Inconvénients

  • Seule la partie inférieure du corps est active.
  • Accentue les déséquilibres musculaires engendrés par la vie sédentaire.
  • Pour améliorer votre condition physique, vous aurez besoin de plus de temps qu’en trottinette ou en courant.
  • Durant l’hiver, vous pouvez facilement attraper froid.
  • Moins stable pour les personnes plus âgées.
  • Vos fesses peuvent souffrir de temps en temps, en été elles risquent l’érythème.
  • Activité déconseillée quand on souffre de maux du dos.
  • Le vélo doit être régulièrement entretenu et réglé.
  • Plus exigeant en espace de rangement.
  • Investissement plus coûteux au départ.

 

Sur le vélo, c’est essentiellement la partie inférieure du corps qui est active. Du nombril vers le haut, vous ne bougez quasiment pas.

Par conséquent, il est conseillé de compenser le vélo par des exercices axés sur la partie supérieure du corps et des étirements.

2,5 heure à vélo = 1,5 heure en trottinette = 1 heure de course à pied

Pour rester en forme, il faut passer beaucoup plus de temps en selle qu’en courant. De plus, si vous roulez avec un gros développement (mauvaise habitude assez répandue parmi les cyclistes), vous allez renforcer les cuisses ce qui n’est pas forcément l’effet attendu ni chez les filles ni chez ceux qui veulent maigrir.

La trottinette

La trottinette est à mi-chemin entre le vélo et la course à pied. Elle a puisé le meilleur des deux : du vélo la légèreté, la vitesse et de plus longues distances et de la course à pied l’intensité supérieure et le travail du corps entier. Tout est actif, de la pointe des pieds, en passant par les mollets, les cuisses, les fessiers, les abdos, les dorsaux jusqu’aux bras, épaules et tête,.

Avec une bonne technique en trottinette, vous faites travailler :

  • La pointe du pied que nous appelons la partie vivante du corps et qui, via tous les petits os qui la composent, est reliée à toutes les parties importantes du corps.
  • Les jambes - du mollet au périnée.
  • En balançant votre jambe vers l’arrière, vous étirez le quadriceps, les lombaires et vous musclez les fessiers.
  • En alternant les jambes, le corps se retrouve dans une position dite instable où vous devez activer le système de stabilisation interne. Plus vous levez le genou de la jambe d’appel, plus vous faites travailler les muscles profonds qui relient les muscles dorsaux, abdominaux, du périnée et le diaphragme.
  • Les bras, les épaules et les trapèzes sont sollicités également puisque vous déplacez le centre de gravité d’avant en arrière.
  • En vous penchant vers l’avant vous ouvrez la poitrine et étirez les pectoraux.

En trottinette, vous prenez appui avec la moitié de votre poids seulement et vous ménagez ainsi la voute plantaire et les articulations. C’est la raison pour laquelle la trottinette est conseillée à ceux qui ont du surpoids ou des problèmes de genoux ou de lombaires, etc.

La trottinette est propice pour maigrir. C’est le moyen le plus simple qui permet de conserver le niveau idéal de fréquence cardiaque pour brûler les graisses.

Pour rester en forme il vous faudra moins de temps qu’à vélo, environ 45 – 60 minutes. Encore, faut-il faire attention à alterner régulièrement les jambes, idéalement toutes les 5-6 impulsions sur du plat et toutes les 2-3 impulsions en montée.

Comme pour la course à pied, nous préconisons de passer les premières heures avec un entraineur qui vous initiera à la bonne technique et vous montrera les astuces utiles. Par exemple comment mettre le poids sur la roue arrière dans les descentes pour ne pas déraper. Ou bien il vous expliquera pourquoi il est déconseillé de conduire la trottinette d’une main.

Avantages

  • Etire et renforce tous les groupes musculaires.
  • Ménage vos articulations.
  • Conseillée lors des maux du dos.
  • Une activité praticable quasiment toute l’année. Vous vous réchaufferez sur la trottinette, mais ne transpirerez pas autant qu’en courant.
  • Bon moyen de transport sur des distances moyennes.
  • Accessible aux enfants, aux adultes, aux seniors.
  • Comparée au vélo, moins exigeante en entretien et réglage.
  • Investissement de départ inférieur à celui du vélo.

Inconvénients

  • Orientation plus compliquée dans l’offre des trottinettes.
  • Les principes de la glisse ne sont pas les mêmes que sur le vélo. Il faut être vigilant au début.
  • La coordination lors de l’alternance des jambes peut être compliquée au départ.
  • Comparée au vélo, les distances qu’on peut faire sont inférieures et on va moins vite.

Cela fait un moment que la trottinette n’est plus réservée qu’aux enfants. Nous pouvons voir de plus en plus d’adultes sur cet engin dans les rues ou sur les pistes cyclables. Le fait que les gens ne veuillent plus rester assis pendant leur temps libre a peut-être contribué à la popularité de ce sport.

Chaque individu a ses penchants, les uns préfèrent les sports dynamiques, d’autres misent sur les activités plus lentes et apprécient l’endurance. Les uns additionnent les kilomètres, mesurent leur pouls et surveillent la fréquence cardiaque, d’autres préfèrent se concentrer sur leur corps, la nature qui les entoure et rencontrer de nouvelles personnes. Et vous ?

Débat

personne ne s’est exprimé...

Ajouter un commentaire

Produits associés

Articles similaires

# Conseils et astuces pratiques, Tous les articles Yedoo

Comment choisir une trottinette pour adulte?

9. 10. 2020 | Vendula Kosíková

Deux roues, un cadre et un guidon. A première vue, c’est très simple, mais quand on commence à réfléchir sur l’achat, une multitude de questions surgit : grandes ou petites roues ? cadre aluminium ou acier ? Position de la planche plutôt haute ou basse ?... Nous vous aiderons à trouver les réponses et vous expliquerons quels sont les paramètres les plus importants à considérer pour orienter votre choix.

# Le monde Yedoo, Tous les articles Yedoo

Une année réussie pour les trottinettes Yedoo

7. 1. 2021 | Vendula Kosíková

On dirait que les trottinettes seraient un remède contre les crises, non seulement les crises personnelles mais aussi les crises globales. Sachez, chers utilisateurs et utilisatrices des trottinettes et des draisiennes Yedoo que votre nombre s’est accrue de soixante pourcent par rapport à l’année dernière. Nous vous remercions pour votre confiance en nos produits.

# Conseils et astuces pratiques, Tous les articles Yedoo

10 raisons pour se procurer une trottinette

26. 1. 2021 | Vendula Kosíková

Vous manquez d’activité physique et vous réfléchissez à ce qui vous plairait et donnerait un nouvel élan ? Essayez-moi – la trottinette Yedoo ! Avec moi, vous pouvez prolonger votre enfance, vous réjouir d’une glisse sans effort ou encore je vous aiderai à intensifier votre entrainement et galber votre corps. Je vous emmènerai en ville, dans la nature ou bien nous pouvons partir en voyage.

Newsletter Yedoo

Suivez-nous sur les réseaux sociaux