Menu

Newsletter Yedoo

Restez en contact pour être au courant de ce qui se passe, pour être informés des évènements qui se préparent ou pour découvrir les nouveaux modèles en avant-première.

s’inscrire à la newsletter

Quelles sont les bonnes motivations ? Parlez leur langue.

Pour pouvoir efficacement motiver votre enfant à faire du sport ou d’autres activités, il est primordial de comprendre son mode de perception et sa motivation interne. Radka Kulhánková, psychologue du sport, vous conseille comment faire.

Quel type de communication correspond à votre enfant : émotionnel, intellectuel, social ou physique ? Lire l’article pour en savoir plus.
Quel type de communication correspond à votre enfant : émotionnel, intellectuel, social ou physique ? Lire l’article pour en savoir plus.

Quatre facteurs de motivations

Chez les êtres humains, nous distinguons quatre modes de base de perception du monde extérieur : au travers des émotions, par la raison, par le corps et par les relationsSi nous utilisons les quatre, il y en a toujours un préférentiel. 

Le mode dominant de perception et d'évaluation des informations agit sur notre comportement dans la vie courante et dans des situations concrètes.

Si l’enfant vous comprend, la communication est beaucoup plus efficace.

Si vous arrivez à faire d’une obligation ou d’un devoir pour l’enfant une activité compréhensible qui lui permet de satisfaire son besoin interne, vous avez gagné. “Nous distinguons quatre types de communication chez les enfants, comme chez les adultes : émotionnel, intellectuel, social et physique.

Si vous utilisez son propre langage en parlant à votre enfant, il saura que vous le comprenez, cela réveillera sa confiance et l’envie de coopérer.

Si vous arrivez à faire d’une obligation ou d’un devoir pour l’enfant une activité compréhensible qui lui permet de satisfaire son besoin interne, vous avez gagné.

Les enfants qui perçoivent le monde extérieur à travers les émotions 

Les questions à poser:

« Comment te sens-tu ? Ça te plait ? Pourquoi tu fais la tête ? Pourquoi es-tu triste ? etc. Qu'est ce qui te tracasse ? Qu’est-ce qui te ferait plaisir ? » …

Exprimez vos émotions. Je suis content(e) que tu y sois arrivé. Je suis fâché(é) parce que tu ne m’écoutes pas.

« N’hésitez pas à parler de vos émotions. Quoi qu’il en soit, les enfants les percevront, car 95 % de la communication est non verbale. Si vous les exprimez verbalement, ils se sentiront en sécurité avec vous. »

Qu'est ce qui va les motiver ?

« Pour qu’ils fassent volontiers une sortie avec vous, un tour à vélo ou une sortie au ski, ils ont besoin d'être rassurés et d’entendre qu’ils en sont capables. Ils devraient également savoir quels sont les objectifs intermédiaires. Quand est-ce que vous allez faire une pause etc.

Les enfants de type émotionnel perçoivent les émotions et les sentiments de manière accentuée, les leurs et ceux des autres également. Leur principale motivation est le bien-être.

Ils sont très sensibles à l'atmosphère qui les entoure. Si cette dernière est agréable et harmonieuse, ils se livrent sans problème à n’importe quelle activité.

Pour gagner leur confiance, discutez de leurs sensations et partagez les vôtres.

« Avec les petits enfants c’est plus simple, vous pouvez vous raconter des histoires, chanter, déguster une pâtisserie au sommet etc. Avec les plus grands, cela devient plus compliqué. Ils supporteront mieux l’effort dans un groupe avec leurs pairs où ils se motivent mutuellement. » 

Les enfants de type émotionnel sont sensibles à l'atmosphère de leur entourage. Si cette dernière est agréable et harmonieuse, ils se livrent sans problème à n’importe quelle activité.

Les enfants intellectuels

Qu'est ce qui va les motiver ?

Avant de partir, ils ont besoin de savoir combien vous avez prévu de faire de kilomètres, s’ils vont les faire sur la route ou sur un sentier en forêt, quelle altitude vous allez atteindre, combien de pause avez-vous prévu pour vous rafraichir, pour goûter, etc.

Les questions à poser :

« Est-ce que tu as compris ? Qu’est-ce que tu voudrais encore savoir ? Est-ce que tu sais tout ? Si quelque chose n’est pas clair, demande-moi. Suis-je claire ? Est-ce que cela te parait logique ? »

Pour les enfants de type intellectuel qui perçoivent le monde extérieur à travers l’esprit et la raison, le plus important est d’avoir des informations.

Leur principale motivation est la compréhension. Avant de se lancer, ils ont besoin de savoir pourquoi c’est bon pour eux.

Le mieux est de leur présenter des arguments simples et logiques qu’ils seront capables de comprendre.

Si vous leur expliquez que l’activité physique est bénéfique à la santé, ils vont écouter vos arguments et suivant leur expérience, leur motivation et la qualité de vos arguments ils décideront s’ils vont oui ou non coopérer. » Inspirez-vous par exemple de l’article consacré à l’influence de l’activité physique sur le système immunitaire que vous trouverez ici.

Intéressez-vous à ce qu’ils font. Si vous ne comprenez pas leur comportement, posez-leur la question : « Explique-moi pourquoi tu fais cela ? Je ne comprends pas. Comment je peux t’aider ? etc. »

Pour les enfants intellectuels, l'information est le plus important. Ils ont besoin d'une explication claire et compréhensible de la raison pour laquelle l'activité donnée est bonne pour eux.

Les enfants qui perçoivent le monde extérieur à travers les relations

Qu'est ce qui va les motiver ?

« Les enfants de type social apprécient les modèles : des héros de films, de livres ou de BD ainsi que l’exemple des proches, des copains, etc. »

Les questions à poser :

« Tu te rappelles comment avait fait le garçon dans le film ? Demande à ton père ce qu’il faisait à ton âge. Moi, quand j’avais ton âge… Je ne sais pas ce que tu veux toi, moi, si j’étais à ta place je ferais ceci. »

Pour les enfants de type social ce sont les relations harmonieuses avec leur entourage qui comptent le plus. Leur principale motivation est d’appartenir à un groupe.

Ils veulent savoir ce qu’en pensent les autres, comment font les autres, etc. Leur ambition est de contribuer au bon fonctionnement des relations avec leur entourage. Il s’agit souvent de type de personnes qui aiment prendre soin des autres.

Ils se laissent motiver par des histoires qui les inspirent et influencent leur comportement.

Les enfants qui perçoivent le monde extérieur à travers leur corps

Les questions à poser :

« Tu n’as pas faim, soifEst-ce que tu as bien dormi ? Tu as mal quelque part ? Tu veux un petit massage ? Ça te va bien. »

Qu'est ce qui va les motiver ?

Avant de sortir avec vous, ils ont besoin de savoir que l’activité que vous leur proposez est un excellent entrainement pour leur corps, que ça va les muscler… que vous emmenez un bon gouter ou que pendant la rando vous vous arrêterez manger une bonne glace et qu’en rentrant vous irez à la piscine ou au spa. »

« Les enfants de type physique perçoivent de manière accentuée leur corps et leurs besoins corporels, leur bien-être physique est primordial.

Et vice-versa, le moindre inconfort les déstabilise, les irrite et vous ne pouvez rien faire avec eux.

Plus que les autres, ils sont sensibles au bien-être physique, aux soins corporels - massage, chaleur, bain chaud, etc. Avant de sortir, il faut qu’ils aient mangé, bu et qu’ils soient reposés. Après cela, ils adhérent volontiers à n’importe quelle activité. 

 

Motiver avec une récompense

« Avant que les enfants ne comprennent que l’activité en plein air leur fait du bien, à côté des objectifs atteignables, ils ont également besoin d'être récompensés. Pour les motiver, vous pouvez leur promettre une glace, une crêpe ou autre chose si vous atteignez le but de votre sortie.

Diagnostic des types de communication

Pour connaitre le type de communication de votre enfant, soyez attentif au langage qu’il utilise dans ses échanges avec les autres.

Pour déterminer le type de communication, la psychologue du sport, Radka Kulhánková, emploie à côté d’autres techniques, celle des associations de couleurs. The Colour Association method est basée sur la perception des couleurs et l’association verbale.

« Cette méthode permet de découvrir l’humeur interne, la sensibilité individuelle et sociale du client, les valeurs etc. Elle permet au thérapeute de déceler relativement rapidement, sans avoir besoin d’interroger longuement le client, ce qui le motive, comment il raisonne etc.

C’est une méthode relativement rapide, facile et amusante, particulièrement adaptée aux enfants et au milieu sportif » dit Radka Kulhánková qui en explique les avantages.

Débat

personne ne s’est exprimé...

Ajouter un commentaire

Produits associés

Articles similaires

Même si les enfants font les mêmes compétitions, il est impossible de comparer leurs performances. Notre évaluation devrait porter uniquement sur ce qu’ils ont réussi à améliorer depuis la dernière fois.

# Conseils et instructions, Enfants, Tous les articles Yedoo

Savez-vous complimenter votre enfant comme il faut ?

15. 9. 2022 | Vendula Kosíková

Le sport est une compétition, on mesure le temps, distribue des points, on fait des classements. Cependant ce n’est pas pour leurs résultats que les enfants devraient recevoir des félicitations. Il est bien plus important d’apprécier le sérieux dans la préparation, l’esprit de fair-play, l’effort pour donner le maximum en eux, la capacité de faire face à des situations difficiles, explique la psychologue du sport pour enfants Radka Kulhánková.

Comment apprendre aux enfants à faire de la trottinette ?

# Enfants

Comment apprendre aux enfants à faire de la trottinette ?

14. 10. 2020 | Vendula Kosíková

La plus-part des enfants arrivera à maitriser la trottinette de manière intuitive, mais certains pourront avoir besoin de plus de temps et de l’aide des parents. Comment s’y prendre pour que le processus d’apprentissage se déroule sans encombre et soit un moment agréable pour tout le monde.

# Enfants

Comment choisir une trottinette pour enfant?

9. 10. 2020 | Vendula Kosíková

Chaque enfant est différent, l’un maîtrisera la glisse tout de suite, un autre aura besoin de plus de temps pour acquérir la confiance nécessaire. A partir du moment où la trottinette est à la bonne taille, suffisamment légère et où la hauteur du repose pied ne demande pas trop d’effort à la jambe d’appui, plus rien n’empêche l’enfant de goûter aux plaisirs de la glisse sur la trottinette.

Newsletter Yedoo

Suivez-nous sur les réseaux sociaux