Menu

La vie ne s’arrête pas avec la retraite fait savoir le voyageur en trottinette presque septuagénaire

Il sera bientôt septuagénaire, mais rien ne l’empêche de sillonner la Tchéquie sur sa Libellule bleue – la trottinette S2620. Il se fait surnommer papi en trottinette et a prévu de partir pour son troisième périple en trottinette à la mi-avril. Cette fois-ci pour traverser la République tchèque d’Ouest en Est. Croisez les doigts pour lui et suivez-le sur facebook.

Břetislav Snášel surnomme sa trottinette Yedoo S2620 : Libellule bleue. En avril, il a prévu de traverser la République tchèque avec.
Břetislav Snášel surnomme sa trottinette Yedoo S2620 : Libellule bleue. En avril, il a prévu de traverser la République tchèque avec.

Il s’est initié à la trottinette pour garder le pas avec ses petits-enfants

Extraits de son compte facebook

«Nous sommes au troisième jour de notre périple. Les kilomètres parcourus commencent à se faire sentir dans les jambes. Nous démarrons avant l’aube en sortant d’un lit différent chaque matin. Il faut puiser l’énergie des premiers rayons de soleil et avaler un maximum de kilomètres. Nous avons le nécessaire pour plusieurs jours dans nos sacs à dos. Profitons des beautés de la nature automnale. Parfois un détour par rapport au tracé prévu s’impose. Les kilomètres s’additionnent. Peu importe, ce voyage en vaut la peine.  »

Pour lire la suite: www.facebook.com/Děda-na-kolobrndě (Papi en trottinette)

Břetislav Snášel alias Papi en trottinette a grandi à Rožnov pod Radhoštěm (République tchèque), dans une région où les trottinettes ont une longue tradition. Malgré cela, il s’est procuré sa première machine seulement récemment.

„Mon père m’a initié au vélo. Je suis arrivé au niveau de compétition, mais j’enviais un peu les enfants qui s’amusaient à tourner sur la place juste comme ça, sans qu’on les pousse vers les performances. Je n’ai réalisé mon rêve de trottinette que quand mes petits enfants ont commencé à en faire.

Au début, c’était juste pour garder le pas avec eux. Puis cette activité m’a séduite au point de faire des voyages de plus en plus longs.“

Il a consacré le premier voyage de 300 km à sa famille

Le premier périple de Břetislav date de l’été dernier. Trois cents kilomètres en Moravie (République tchèque) étaient en l’honneur de la famille qui l’a toujours soutenu.

„J’aime avoir un but, savoir où je vais. Les intempéries ne me dérangent pas, je peux bivouaquer sans problèmes de temps en temps. J’ai passé ma vie à faire des randonnées en montagnes, l’hiver j’ai bivouaqué dans la neige, j’étais moniteur de colonies de vacances, j’ai organisé le club des échassiers etc…“

Břetislav Snášel est jeune d’esprit. Il préfère passer son temps dehors et partir à l’aventure au lieu de rester devant la télé et rouspéter contre la situation politique.
Břetislav Snášel est jeune d’esprit. Il préfère passer son temps dehors et partir à l’aventure au lieu de rester devant la télé et rouspéter contre la situation politique.

Le périple de Pologne en Autriche lui a pris 14 jours et cette fois-ci il n’était pas seul

Extraits de son compte facebook

«Pour le moment tout se passe comme prévu. La météo est enfin plus clémente, un vrai beau temps d’automne. Les agriculteurs labourent les champs après la récolte. Les hirondelles se rassemblent et organisent des courses-poursuites autour de moi. Les vaches, les chevaux, les moutons et parfois les biches n’en reviennent pas – quel est ce spectre étrange errant et à bout de souffle dans les montées ? Nous approchons les deux cents kilomètres et la ligne d’arrivée n’est plus très loin. »

Břetislav a planifié son deuxième périple du Nord au Sud de la Bohème pour le mois de septembre. Il a informé de son projet sur facebook en sollicitant des suggestions de bivouac et ajoutant qu’il serait content de pouvoir partager la route avec quelqu’un ne serait-ce qu’un jour.

Jan Kos (65 ans) l’a rejoint à Kácov et ils ont fini la route ensemble. Ils ont prévu de repartir ensemble en avril.

Il surnomme sa trottinette Libellule bleue. Pourquoi l’apprécie-t-il ?

Břetislav appelle sa trottinette Yedoo S2620 Libellule bleue pour sa couleur d’une part et d’autre part pour la sensation de légèreté qu’elle lui procure.

„Je suis vraiment très satisfait avec. Elle est fiable (transporte sans problème mes 96 kg plus le sac à dos de 15 kg) avec un bon rapport qualité prix. J’ai fait 900 km avec et je n’ai pas l’intention d’en changer. Elle a résisté à l’eau et aux pierres quand on a dévalé des Monts Krkonoše vers Jaroměř sous la pluie. De plus elle est beaucoup plus rapide que la trottinette Sulov que j’avais au tout début de ma carrière de trottineur.

Libellule bleue – trottinette de voyage Yedoo S2620
Libellule bleue – trottinette de voyage Yedoo S2620 

Il n’est jamais trop tard pour commencer fait savoir le voyageur en trottinette à ses homologues

Extrait du compte Facebooku de l’épouse de Břetislav Snášel

Papi en trottinette a encore une fois modifié ses plans. Comme il n’avait que sa carte de crédit et plus de liquidité, il n’a pas pu loger à Rejnochovice car impossible de payer par carte, y compris à l’hôtel. Il a continué en direction de Bystřice nad Hostýnem. Les sapeurs-pompiers en formation l’ont assisté dans le premier village sur la route – Podhradní lhota. Lui ont proposé du café et des viennoiseries et un abri pour passer la nuit. Il est reparti au petit matin après le café. Les bonnes gens existent encore ! Les barjos comme Břetislav ont parfois le privilège d’être gâté. Merci bien. Bonne route pour la suite. Il ne lui reste plus que 45 km avant dimanche. S’il ne s’égare pas, ce qui est plus que probable.“

Břetislav Snášel est jeune d’esprit. Il préfère passer son temps dehors et partir à l’aventure au lieu de rester devant la télé et rouspéter contre la situation politique. « Ça m’amuse de faire de la trottinette et ça me fait du bien aux articulations. Je me réjouis de chaque kilomètre parcouru et de chaque nuit à la belle étoile. »

Voici le message de Břetislav pour ses homologues : « Il n’est jamais trop tard pour commencer. Pas besoin d’aller loin, il suffit de faire le tour du pâté de maisons. Avec le temps vous vous rendrez compte que les distances se rallongent. Votre esprit sera plus léger, vous oublierez les tracas de la vie.

Vous reviendrez en sueur, fatigués et vous direz peut être « assez » ! Mais deux jours plus tard vous repartirez et au bout de six mois vous réaliserez que vous arrivez à mieux respirer. Les embarras reculeront et votre regard sur le monde sera plus optimiste. Il faut se lever, aller dehors et trouver au moins un point positif chaque jour. »

Il a commencé à faire de la trottinette pour garder le pas avec ses petits-enfants et aujourd’hui il a son propre logo et entreprend régulièrement des voyages en trottinette.
Il a commencé à faire de la trottinette pour garder le pas avec ses petits-enfants et aujourd’hui il a son propre logo et entreprend régulièrement des voyages en trottinette.

Le voyage d’avril approche

Si tout va bien, entre le 12 et le 27 avril vous aurez l’occasion de croiser le « papi en trottinette » entre l’extrémité Ouest et Est de la Tchéquie. Juste après (le 28 avril) il fêtera ses 69 ans. Vous pouvez retrouver le plan détaillé de son périple de 670 km sur son compte Facebook

Débat

personne ne s’est exprimé...

Ajouter un commentaire

Produits associés

Newsletter Yedoo

Suivez-nous sur les réseaux sociaux